Interview de Noémi Petit – Directrice du Salon Piscine Global Europe,

Ecouter le Podcast 

 

 

Post it 1 : Qu’elles sont les nouvelles tendances que vous voyez émerger dans le secteur de la piscine en France ?

Rencontre de Noémi Petit, Directrice du Salon Piscine Global Europe et Stéphane Rey, Directeur Général de INTERPLAST – FITT MC.
Entrevue de 30 minutes pour échanger sur des phénomènes concrets et des besoins réels du secteur. Aussi bien pour les propriétaires, les personnes en démarche d’achat, que pour les professionnels de la piscine.

 

Les nouvelles tendances du secteur Piscine :

Valentin Dall’Osto : Quelles sont les nouvelles tendances que vous voyez émerger dans le secteur de la piscine en France ?

Noémi Petit :
Ce que j’observe en étant proche du marché – 2,5 millions de bassins/piscines en France – au quotidien, en échangeant avec la presse ou avec les fournisseurs, c’est une personnalisation qui est demandée par les acheteurs de piscines à titre privé.  Dans un premier temps on se renseigne de plus en plus avant la prise de décision. On est de plus en plus conscient de ce que l’on souhaite à la fois en terme d’esthétique que de renseignements ou caractéristiques plus techniques grâce à internet qui apporte plus de connaissance à la maison. Cela procure une maturité d’approche très intéressante. Dans les faits, bien sûr la demande d’automatisation, d’ailleurs je suis bien placé en tant que femme pour vous dire qu’au plus la piscine est automatisée au plus cela me convient, mais je pense que c’est aussi une vraie tendance pour « monsieur » parce que la piscine est de toute façon un investissement bonheur.

Stéphane Rey :
D’ailleurs cette demande d’ajout de domotique est directement liée à la volonté des ménages de faire des économies sur les coûts de traitement et d’entretien. Finalement l’envie des propriétaires  et futurs propriétaires de piscines est d’avoir un coût du bain, de la journée plaisir en famille autour de la piscine qui soit moins élevé. Quelque part, c’est une gestion « financière » de la piscine. Clairement ce phénomène s’observe déjà au niveau des dimensions, de la profondeur des bassins qui se standardise, les fonds plat etc.

N.P. :
Constat partagé, car je pense qu’il y a à la fois une contrainte foncière, ce qui veut dire que l’on a des jardins qui sont plus petits, mais qui est accompagnée par une véritable volonté d’avoir une piscine. Le petit jardin et la piscine restent indissociables plus que jamais.

S.R :
C’est en plus un moyen d’augmenter la valeur foncière du bien immobilier puisque un bien aménagé et équipé d’une piscine se vendra plus facilement.

N.P :
Je vous rejoins dans votre approche de la piscine facile à vivre en famille ou entre amis, c’est d’ailleurs le slogan du salon « La Piscine, le nouvel art de vivre ». Force est de constater qu’avec le réchauffement climatique la saison de la baignade est étendue, on se baigne plus tôt et on se baigne plus tard. D’où l’envie d’avoir des aménagements harmonieux, du mobilier, une douche, pourquoi pas un barbecue… Finalement c’est une prolongation de la maison.

S.R :
Un nouvel espace de vie.

N.P :
Bien sûr cela demande des aménagements qui sont concédés par les « investisseurs », les résidents (ndlr les acheteurs de piscine) mais qui deviennent une prolongation de la maison comme vous le soulignez et c’est bien agréable plutôt que d’être enfermé à l’intérieur quand il fait beau.

S.R :
Sur un aspect plus technique, on constate également l’arrivée de nouveaux produits / fonctionnalités comme les pompes à vitesses variables, qui permettent d’ajuster la consommation d’énergie, minimiser les coûts mais aussi d’avoir une démarche écoresponsable.

N.P :
Une autre très grosse tendance c’est la rénovation, qui se compte en centaines de milliers de bassins marquée par une volonté d’apporter plus de technologie à son bassin, de changer de taille de bassin pour passer d’une grande piscine à une plus petite piscine. La piscine 12m X 6m n’est plus la tendance. Il y a beaucoup de projets de rénovation du plus simple au plus compliqué.

 

Tendance au design ?

 

VDO : Qu’en est-il du design des piscines, est-ce une nouvelle tendance ?

N.P :
Oui c’est certain.

S.R :
Les couleurs ont changé, la combinaison liner bleu avec margelles pierre a complètement évoluée. C’est une révolution là aussi, les couleurs entrent avec des liners foncés, gris, des spots à leds de couleurs, des pièces à sceller avec finitions design. On a trouvé des nouveaux matériaux pour répondre à cette attente.
Par contre, ce qui ne change pas c’est la forme de la piscine qui reste relativement traditionnelle autour du rectangle pour des raisons d’entretien, de mise aux normes de sécurité et même d’équipement avec des couvertures automatiques ou des bâches à barres par exemple, qui pourrait limiter un peu l’imagination débordante de certains architectes. Bien sûr pour les bassins en forme libre de nouvelles gammes de produits ont vu le jour comme le bandeau à leds à installer en dessous du bord des margelles et qui en plus est très économique. Quelque part, on parle aujourd’hui d’un investissement plaisir, mais d’un investissement plaisir calculé. C’est un peu comme le frigidaire à une époque, c’est devenu (ndlr la piscine) un incontournable dans les équipements de la maison.

N.P :
Valentin, vous avez évoqué la partie Wellness, et c’est également une vraie tendance. On le voit déjà dans les équipements de la piscine avec les coques de piscines qui proposent plus de buses dans leurs marches d’escalier, les nages à contre-courant, les plaques à bulles dans le fond des piscines voire même les coins spa. Je vois que de plus en plus l’utilisation ou les fonctionnalités de la piscine sont pensés pour le Wellness aussi.

 

 

Post it 2 : Quel est le déclencheur de la nouvelle sectorisation que vous proposez pour le salon Piscine Global 2020 ?

 

 

Une nouvelle organisation du salon 2020

 

Valentin Dall’Osto : Sans transition, parlons du salon Piscine Global 2020, qu’est-ce qui a déclenché cette envie de proposer une nouvelle sectorisation par univers / besoins ? Quelle est votre vision ?

Noémi Petit :

Cela peut-être une forme de transition aussi puisque tout ce que nous avons évoqué fait une multitude de produits et une multitude de fournisseurs parce que c’est un marché qui évolue très bien. D’ailleurs la Fédération des Professionnels de la Piscine a démontré que de plus en plus de sociétés investissaient dans la Recherche et Développement, certaines jusqu’à hauteur de 2% de leur chiffre d’affaires. Cela s’est énormément développé.

Les constructeurs de piscines, les installateurs, les professionnels de la piscine sont demandeurs de solutions, ils sont en contact quotidien avec leurs clients qui émettent des besoins et il faut pouvoir y répondre.

En réalité, il y a maintenant une offre qui est très intéressante : largeur et profondeur de gammes de l’offre sont très intéressantes.

Le Salon Piscine Global  a réellement évolué et a grandi depuis maintenant 10 ans. L’année 2008, qui a été une année difficile sur ce marché, a eu l’avantage aussi de le structurer. Cela a été relativement violent comme correction mais a contrario cela a permis au marché de se doter d’organisme de qualité. Donc nous en arrivons à vouloir mettre en place une démarche d’organisation. Pensons à nos visiteurs et donnons-leur la possibilité de s’orienter plus facilement sur notre salon, salon qui je le rappelle s’étend sur plus de 28 000m² net soit 56 000m² brut, ce qui représente beaucoup de halls, beaucoup de stands à visiter.

La façon dont nous allons procéder est que nous allons segmenter le salon par offres : toutes les techniques de Construction / Installation, d’Entretien, de Sécurité, de Services, le Wellness, ce qui à partir de là va, aider à s’orienter sur le salon en proposant un chemin de visite agréable. Il y aura le Piscine Global boulevard, je l’espère la Promenade des Anglais de Piscine Global que nous allons agrémenter pour faire le tour complet du salon de façon agréable en reliant de façon naturelle tous les secteurs.

 

 

Post it 3 : Pouvez-vous nous parler de l’expérience « utilisateur » que vous voulez proposer aux visiteurs comme aux professionnels ?

 

 

L’expérience utilisateur

Valentin Dall’Osto : Pouvez-vous nous parler de l’expérience « utilisateur» que vous voulez proposer aux visiteurs comme aux professionnels ?

Noémi Petit :

Oui, bien sûr, parmi nos visiteurs nous avons plusieurs profils de visiteurs, puisqu’au travers du nom Piscine GLOBAL nous servons à la fois les constructeurs / installateurs de piscines privées, de piscines publiques que l’on appelle commerciales à présent, les espaces wellness, mais aussi les prescripteurs: les architectes, les paysagistes, les gérants de campings donc des profils qui ne sont pas des poseurs d’équipements mais qui choisissent ce qu’ils veulent.

De fait, il n’est pas possible de parler à tous ces profils (personas) de la même façon. Donc ce que nous avons pensé à faire pour cette expérience et dans cette approche client : on découpe nos informations et on les rapproche des informations qui peuvent les intéresser ; à la fois sur l’offre qui est présentée sur le salon, à la fois sur les conférences qui lui permettent de s’informer et à la fois sur les services qui pourront lui plaire sur le salon. C’est un premier travail fait en amont, que le professionnel va retrouver sur le salon.

Et bien entendu, nous gardons le contact avec nos visiteurs et exposants toute l’année au travers des réseaux sociaux en ayant les bonnes pratiques « On les connaît, on envoie les bons messages, on essaie de simplifier la mise à disposition des informations. Vous avez peut être constaté que l’on avait mis en place un nouveau système sur Piscine Global Europe qui s’appelle le Touch Point que vous avez-vous-même sur votre stand (4F23), je le constate, pour donner une expérience beaucoup plus confortable aux visiteurs. Jusqu’ici le visiteur pouvait transmettre ses informations, aujourd’hui le visiteur peut transmettre et recevoir des informations grâce à une puce RFID . Ensuite les exposants peuvent créer d’autres points de contact dans le temps avec des emails et aller plus loin dans cette approche pour tisser ou développer des liens de confiance.

Stéphane Rey :
La fréquence de tous les 2 ans, est-ce finalement un avantage pour ce rendez-vous des professionnels de la piscine ? N’est-ce pas un problème à gérer ?

N.P :
Pas vraiment, c’est pour nous le temps nécessaire et nous en parlons beaucoup en ce moment de cette notion de temps. Je pense que cette période de 2 ans est tout à fait nécessaire pour pouvoir proposer à nos visiteurs un salon comme Piscine Global Europe, avoir des nouveautés attractives pour attirer les visiteurs internationaux. Environ 40% de nos visiteurs viennent de l’international. Un rythme annuel ne nous permettrait pas de conserver ce visitorat.

S.R :
Je pense à la difficulté d’entretenir le lien sur une période si longue finalement et éviter de perdre contact.

N.P :
Dans ce sens-là, c’est presque une difficulté mais aussi une chance car cela nous pousse dans nos retranchements et nous oblige à redoubler d’efforts et de créativité pour rester en contact de façon originale et innovante avec des concours. Bien sûr les réseaux sociaux nous aident beaucoup (nous proposons d’ailleurs un atelier dans notre espace POOL Academy sur « Comment exploiter les réseaux sociaux pour les professionnels ») mais également les médias, les concours de la plus belle piscine, la fédération (FPP).

S.R :
Pour nous exposants, cette fréquence est parfaite. La période est bien choisie, car novembre nous laisse encore le temps de faire des offres commerciales pour l’année suivante et de discuter de conditions ou de partenariats. Bien sûr ce rendez-vous nous permet également de présenter nos nouveautés et avoir une bonne vision de l’intérêt qu’elles vont provoquer.

 

Nos sincères remerciements à Madame Noémi Petit, Directrice des Salons Piscine Global, pour sa disponibilité et pour avoir accepté de participer à cette interview.

Merci également à son équipe pour cette belle manifestation dédiée aux professionnels de la piscine.

#Piscineglobal

->

Plus d’informations sur le Salon Piscine Global Europe : www.piscine-global-europe.com